article du 5/12/2012

Le grand retour du troc On le croyait disparu. Avec la crise, le troc rencontre un succès grandissant. Tout peut s'échanger entre particuliers : vêtements, services, denrées alimentaires et même... des maisons !

C'est un mode de commerce vieux comme le monde. Né à l'époque où les monnaies n'existaient pas, le troc revient au goût du jour. Une conséquence de la crise. A chaque période de troubles économiques, le troc trouve un second souffle. Alors, comment troquer ses biens ? Nous ne sommes plus aux temps des Pharaons - il était l'unique système d'échange en Egypte ancienne - mais à l'ère d'Internet ! Des centaines de sites mettant en contact les troqueurs essaiment sur le web. Ils permettent de trouver facilement l'objet de ses rêves et de l'échanger contre un bien de valeur équivalente.

Autre façon de procéder : la troc party ! Des particuliers se retrouvent dans un café ou un appartement et apportent les objets dont ils souhaitent se débarrasser. Ils repartent les bras chargés des biens des autres. Le troc de proximité tend lui aussi à se développer entre voisins. Une alternative économique et écologique, puisque ces objets acquièrent une seconde vie au lieu de finir à la déchetterie. Si tous les Français ne le pratiquent pas, le troc est une bonne idée qu'ils plébiscitent. 70% du panel interrogé par le Sofinscope, le baromètre de la consommation et du quotidien, trouve ce système d'échange judicieux.

Que peut-on troquer ? A peu près tout, dès l'instant où la valeur des biens ou services est estimée identique. La grande tendance pour refaire sa garde-robe sans débourser un centime, ce sont les journées vide-dressing. Un groupe d'amies prévient ses connaissances et toutes se retrouvent dans un appartement transformé en boutique de prêt-à-porter pour échanger vêtements, accessoires et chaussures dont elles n'ont plus l'utilité. Plantes, DVD, denrées alimentaires, objets divers... Tout peut changer de mains.

Même l'immatériel ! Un autre système se développe, l'échange de services selon ses compétences : un cours d'anglais contre une cession bricolage ; promener le chien de son voisin tandis que celui-ci arrosera les plantes en votre absence. Quant au troc de maisons, il est en pleine expansion. On échange son logement entre particuliers pendant les vacances, ce qui permet d'économiser entre 50 et 70% du coût d'un voyage. Echanger plutôt qu'acheter, un remède malin à la crise.